2017-03: Une réussite pour la Sainte-Amanaise

2017-03: Une réussite pour la Sainte-Amanaise

Par un premier beau week-end de printemps, l’amicale du canton de Saint-Amans donnait rendez-vous dans la soirée du 25 mars, à tous ses amis à l’occasion de son 83ème banquet, placé sous le thème de la Lozère et de la littérature. Réunis autour du verre de l’amitié offert par la société Ricard, retrouvailles entre amis, copains, familles venues de province, première photo… qu’il fallait déjà passer à table.

M. Alain Coustou, président de l’amicale, prononça quelques mots de bienvenue, remercia par des propos laudatifs, les nombreux jeunes présents : la force vive de l’amicale ainsi que les nombreuses personnalités issues de différents départements (Aveyron, Cantal, Lozère), de divers groupes folkloriques… Le charme, l’élégance étaient également représentés par Melle Clara Borrel, pastourelle sémillante de la ligue auvergnate et de la Lozère qui reçut fleurs et cadeaux.

Pendant le repas qui oscillât entre éclat et délicatesse avec une pointe de robustesse et même original aux dires des convives, l’orchestre de Fabien Veyriras entraîna l’assemblée sur la piste de danse pour des pasos, valses jusqu’au petit matin. Tandis que le groupe la Bourrée de Paris, dirigée par M. Thierry Borrel, nous replongeait vers nos racines à travers des chants et danses d’Auvergne : une chorale écoutée dans un silence majestueux, des bourrées endiablées orchestrées par des danseurs aux costumes colorés.

Une surprise attendait ensuite un des nombreux participants de la soirée, il se découvrit à travers l’allocution de M. Alain Coustou. Il a le parcours de l’auvergnat type : il quitte son petit village du Recoux, sur la commune des Laubies pour connaître le monde des bougnats puis celui des chauffeurs livreurs de fuel à Paris. Il rencontre sa future épouse, Maggy, dans les salons Vianey. Père, grand-père et depuis quelques mois arrière-grand-père, la famille est une valeur sacrée pour cet homme passionné également de chasse et pétanque.

Heureux retraité, M. Louis Charbonnel se reconnut assez rapidement par les divers propos à son égard et c’est sous de nombreux applaudissements qu’il rejoignit M. Coustou et M. Borrel pour recevoir les insignes de chevalier du mérite amicaliste. Fidèle à notre mouvement depuis de nombreuses années où M. Raymond Trébuchon était encore président de l’amicale, c’est un véritable fédérateur qui n’hésite pas à solliciter tous les membres de sa famille et belle-famille pour participer à nos rencontres. Ceux-ci firent le déplacement, pour certains de Biarritz, pour entourer cet homme chaleureux et une photo de famille ne pouvait que s’imposer.

La soirée se poursuivit avec le tirage d’une belle tombola animé par M. André Rousset jusque très tôt à l’aube, fallait-il encore penser à avancer sa montre d’une heure.

                                                                                 Christine et Véronique